La Discothèque du Chi

Les perles de la discothèque de l'ancien Président de la République.

28 juin 2007

Elmore James

Elmore_JamesUn des plus grands. LE lien entre le style du Delta de Robert Johnson et les modernes comme Duane Allman, Stevie Ray Vaughan, Johnny Winter, et Eric Clapton, c'est LUI : Elmore James.

James était un disciple de Johnson. Il a joué avec Robert Johnson, Arthur "Big Boy" Crudup, Howlin' Wolf, Sonny Boy Williamson 2 (Rice Miller) et des tas d'autres. Avec l'arrivée de la guitare électrique, il a recréé le son de la guitare blues.

De son vrai nom Elmore Brooks, James est né le 27 juin 1910 à Richland, Mississippi, et a grandi dans le Delta. Influencé par Sonny Boy Williamson 2, qu'il a accompagné à ses débuts (fin des 40s) il a enregistré avec lui chez Trumpet Records, à Jackson, Mississipi. En 1951, il grave Dust My Broom, un remake d'après Robert Johnson, puis part à Chicago en 1952 (10 ans après Muddy Waters, mais on va se gêner !). Malade (cardiaque pour cause de jaja), James met fin à sa carrière à Chicago en 1960 et retourne au Mississippi. Bobby Robinson, producteur chez Harlem Records, continue à l'enregistrer au début des 60s.

Revenu à Chicago en 1963 pour un "comeback", Elmore James y meurt le 24 mai1963.

Chanteur de Blues avec une voix puissante et un registre étendu, c'est surtout un spécialiste de la Slide Guitar qui a tenté la distorsion du son avant tout le monde. Il a fortement influencé les solos de B.B. King et des plus grands.

A écouter d'urgence : "Dust My Broom," "The Sky is Crying," "Hand in Hand," "Shake Your Money Maker", Sho Nuff I Do,  Mean and Evil, Dark and Dreary.

Un texte de lui ? Bon d'accord !

Rollin' And Tumblin'

Écrit par Elmore James et enregistré en 1959.

I roll and I tumble, cried the whole night long

Yes I roll and I tumble, I cried the whole night long

I got up this morning, feeling that something going on wrong

Well now want you to love me baby, or please let me be

Yes love me baby, or please let me be

If you don't like my peaches please don't shake my tree

Well I want you to love me baby, and come on and say you'll be mine

I want you to love me baby, come and say you'll be mine

If you don't like my potatoes, please don't dig up my vine.

Posté par JChirac à 18:09 - Du Blues, du vrai - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Oui tout à fait d'accord, c'est un plaisir inoui d'écouter en en chaînant Robert Johnson et Elmore James : dust my broom, standing at the crossroad, sky is crying, everyday I have the blues....
    Merci de mettre des bons morceaux en ligne !

    Posté par Spencer, 19 janvier 2008 à 22:13

Poster un commentaire